Interview de Laura, diététicienne et blogueuse sur le foie gras

Laura est diététicienne diplômée d’Etat, enseigne la diététique dans un lycée et gère sans aucun doute l’un des meilleurs blogs de gastronomie : « Diet et délices ».

 

Elle écrit avec sérieux sur ses deux passions : la gastronomie et la diététique.

 

 

                              

 

 

 

J’ai eu la chance de lui poser quelques questions :

 

 

Laura, vous êtes diététicienne et aimez le foie gras. Et pourtant, le foie gras, c’est gras…

 

Oui, comme son nom l’indique, le foie gras est gras ! Mais il faut tout de même savoir qu’il existe différentes graisses. Les acides gras saturés : vous pouvez les retrouvez dans la majorité des produits d’origine animale telle que la viande de bœuf, les diverses charcuteries dont les saucissons… Ce sont ces acides gras à éviter car à terme ils vont boucher les artères et entraîner des maladies cardio-vasculaires.

 

Les acides gras mono-insaturés et poly-insaturés que l’on trouve dans de nombreux produits d’origine végétale comme l’huile d’olive ou l’huile de tournesol. On retrouve aussi ces acides gras dans le foie gras en quantité signifiante. Ces derniers sont bons pour la santé et contribuent à la protection du système cardio-vasculaire.

 

Il est donc préférable de favoriser les acides gras insaturés pour la santé.

 

Cependant, le foie gras apporte tout de même un fort taux lipidique : environ 450 kcal pour 100g. A consommer donc avec modération mais vous ne courrez aucun risque à le consommer ponctuellement !

 

 

Diététique et foie gras ne sont donc antinomiques ?

 

Non ! La diététique ne rime pas avec la privation, au contraire. La diététique se base sur un rééquilibrage alimentaire et une alimentation variée. En diététique, il n’y a aucun aliment interdit.

 

En revanche, il faut faire attention à la quantité et à la fréquence de consommation des produits. Pour être efficace au long terme, le rééquilibrage alimentaire consiste aussi à se faire plaisir.

 

Donc aucun intérêt de se priver de foie gras et de se ruer sur d’autres produits (saucisson, chips, cacahuètes…) qui sont moins bons pour la santé et qui apportent au final autant voire plus de calories.

 

 

Du coup, le foie gras on ne peut pas en manger tous les jours ?

 

Non ! Le foie gras est un produit raffiné qui se consomme de façon occasionnelle, pour se faire plaisir en famille ou entre amis.

Pour consommer du foie gras tout en veillant à garder un taux calorique raisonnable lors de votre repas, je vous conseille, si le foie gras est servi en entrée, de consommer un apéritif léger composé par exemple de bâtonnets de légumes crus servis avec une sauce au fromage blanc.

 

                      

 

 

Pourtant, le Dr McCully a effectué des recherches sur le foie gras et les vitamines B.  Il attribue la faible mortalité cardiovasculaire du sud ouest à leur consommation de foie gras. Qu’en pensez vous ?

 

La mortalité cardiovasculaire est notamment liée à l’homocystéine. Cette molécule est créée par le corps lorsque l’on consomme des acides aminés contenant du soufre. Les acides aminés sont les molécules de base formant les protéines. Cet homocystéine est ensuite transformé par l’organisme.

 

Cependant, cette transformation a besoin de vitamine B12, B9 et B6 pour se produire. Si ces vitamines sont absentes, l’homocystéine s’accumule dans l’organisme. Or, plus le taux d’homocystéine est élevé dans le corps, plus le risque de maladies cardiovasculaires est augmenté.

 

Or, lorsque l’on consomme du foie gras, nous avons un apport important de vitamines notamment les vitamines du groupe B. Ces dernières permettent ainsi de maintenir un taux d’homocystéine bas.

 

 

 

Dans le Sud-Ouest, certes la consommation de foie gras est plus importante que dans le reste de la France, puisque c’est la région qui le produit. Cependant, ces personnes ne se nourrissent pas exclusivement de foie gras ! Ils consomment le foie gras, mais aussi les autres morceaux issus des canards (magrets, aiguillettes…).

 

Ces morceaux de viandes ont aussi des bénéfices sur la santé puisqu’ils apportent des vitamines du groupe B. D’autres aliments apportent également de la vitamine B9 en quantité intéressante : les foies (agneau, veau, bœuf), les haricots beurre, les épinards, les algues…

 

De plus, selon les régions et selon les pays, les habitudes alimentaires sont très différentes. Par exemple, dans le Nord-Est de la France, la prévalence des maladies cardio-vasculaire est très élevée. Nous pouvons attribuer cette prévalence à la consommation fréquente de charcuterie, de crème, de lard…

 

Donc cette étude est à considérer avec précaution et à nuancer mais tout nous laisse penser qu’un peu de foie gras, c’est plutôt bon pour la santé du fait de l’apport des vitamines B.

 

 

Comment choisir son foie gras avec tous les produits disponibles sur le marché ?

 

Que ce soit pour le foie gras ou pour tous les autres produits, le plus simple et de bien lire l’étiquette. Il faut avant tout regarder la liste des ingrédients : plus elle est courte, mieux c’est ! En effet, les ingrédients sont classés selon leur quantité dans le produit. Le premier ingrédient cité sera donc celui présent majoritairement dans le produit.

 

Plus la liste est courte, moins il y a d’ingrédients et plus on a de chance d’avoir un aliment naturel. Dès que la liste commence à s’allonger, on voit apparaître des noms compliqués et des codes chiffrés… généralement c’est le signe d’additifs et de conservateurs.

 

 

 

Que pensez –vous justement des additifs et des conservateurs ?

 

Il est préférable de consommer des produits les plus naturels possibles. Nous consommons une quantité importante d’additifs et de conservateurs, notamment aux travers des produits industriels. Or, nous n’avons pas forcément encore le recul suffisant pour évaluer l’effet combiné de ces différentes molécules sur notre santé. Je vous conseille donc de choisir des plats et préparations avec le moins d’ingrédients possibles.

 

 

La femme enceinte peut-elle consommer du foie gras ?

 

Le foie gras frais est déconseillé pour les femmes enceintes bien que le risque soit moindre : mais il faut tout de même mieux être prudent et l’éliminer de l’alimentation pendant cette période. Toutefois, le foie gras en conserve ne présente aucun risque puisqu’il a été stérilisé.

 

 

 

Et vous Laura, comment préférez-vous le foie gras ?

 

J’aime manger le foie gras très simplement : avec une tranche de pain bien frais et croustillant ou avec une fine tranche de pain d’épices.

J’apprécie aussi l’accompagner de confit de figues ou d’oignon, pour donner une touche sucrée.

Et pour plus d’originalité et pour surprendre mes convives, j’accompagne parfois le foie gras de chocolat : ça fait toujours son petit effet !

 

 

 

Le foie gras à quel moment du repas ?

 

En apéritif, en entrée ou même en plat : les trois sont parfaits pour déguster le foie gras.

En plat, j’aime simplement mettre une fine tranche de foie gras sur un plat de pâtes bien chaud. Il va fondre et exprimer toute sa saveur.

 

 

Avez vous un dernier petit conseil pour la dégustation ?

 

Je vous conseille de toujours sortir votre foie gras du réfrigérateur environ 45 minutes avant de le consommer. Son fondant sera alors parfait et vous pourrez ainsi apprécier et savourer pleinement tous ses arômes.