Faire la fête sans cholestérol

 

 

 

Les fêtes de fin d'année et leurs réjouissances gastronomiques ne sont pas toujours une partie de plaisir pour les personnes suivant un régime. Mais rassurez-vous, réveillonner sans faire monter en flèche son taux de cholestérol, c'est possible ! A condition de choisir judicieusement son menu et en évitant quelques pièges.
 



Aujourd'hui, on sait bien, en effet, que certaines graisses loin d'être nuisibles, ont plutôt un effet favorable sur le profil lipidique et le risque de maladie cardiovasculaire. Le principe est simple : il faut favoriser les aliments riches en acides gras insaturés et oméga 3, et limiter au contraire ceux contenant des acides gras saturés.

 

 

 


 

 

Foie gras : avis favorable


A tout seigneur tout honneur, le foie gras. Vous pouvez y goûter sans arrière-pensée. Certes, il ne fait pas parti des aliments les plus maigres et les plus pauvres en cholestérol, mais sa composition en acides gras est plutôt favorable, avec, comme l'huile d'olive, une grande proportion d'acides gras monoinsaturés, ayant un effet protecteur cardiovasculaire.



 


 

                                             

 

 


Le foie gras ne peut donc en aucun cas être rangé au côté des rillettes, du saucisson et des autres charcuteries, riches en graisses saturées et grands ennemis de nos artères.

 

 

Extraits de Doctissimo.com

Etiquettes : foie gras post tags