L’histoire du foie gras

Déjà préparé dans l’Égypte ancienne, le foie gras semble avoir traversé les siècles et les continents. Bref retour sur une production ancestrale débutée il y a plus de 4500 ans… 


         
L’histoire du foie gras débute au pays des Pharaons

Les bords du Nil étaient un passage de la migration des oies et des canards. Les Égyptiens découvrirent que les oies, pour se préparer à ce long trajet, faisaient le plein d’énergie en se gavant de nourriture. Émerveillés par la saveur du foie de ces oies, les Égyptiens auraient alors reproduit ce geste.

              




Un plat de fête dans la Grèce et la Rome antique



Après les Égyptiens, Grecs et Romains pratiquèrent également l’engraissement des oies et des canards. Ce plat devint un plat de fête lors des banquets. De nombreuses populations de l’Empire Romain, et bien sûr les Gallo-Romains, vont alors devenir les spécialistes de cette préparation. En France, du fait de la finesse de son goût, le foie gras devint très vite un mets habitué aux tables des rois et des notables.


 

L’histoire du foie gras à partir du XVIIIème siècle


Au XVIIIème siècle, l’introduction du maïs dans le Sud-Ouest de la France va permettre à la production de foie gras de se développer. De plus, l’invention de la conservation par la stérilisation par Nicolas Appert favorisera sa diffusion dans le monde entier.

 
                                      




Grâce à son goût délicieux, le foie gras va très vite devenir l’un des fleurons de la gastronomie française et fait aujourd’hui partie intégrante du patrimoine culinaire et culturel de la France.


Aujourd’hui, très rares sont les grands restaurants français qui ne proposent pas de foie gras à leur carte.